Un thé aux saveurs très mille et une nuits…

théiere-06015 -  06016

 

Symbole d’accueil et de partage, il est toujours agréable de partager un délicieux thé à la menthe en famille ou entre amis. Simple, il suffit d’une théière marocaine et de quelques verres de table pour profiter d’un moment de détente bien agréable. Mais connaissez vous les origines du thé ?

Il est tout autant impossible d’imaginer une ville marocaine sans médina qu’une maison sans thé. Le thé, au même titre que les dattes et le lait, fait partie intégrante des traditions d’accueil et de savoir-vivre au Maroc. Offert en cadeau au Sultan Moulay Ismaïl par un voyageur danois ou hollandais, le thé est longtemps resté un produit de luxe, le reflet d’une certaine position sociale. Ce n’est qu’au XIXe, à la faveur de la guerre de Crimée, que la compagnie des Indes décida de vendre son surplus de thé au Maroc où il était d’usage de consommer une boisson – la ch’hiba – à base d’absinthe et de menthe. Tout de suite adopté, le thé devint la boisson nationale par excellence. Variant selon les régions, la cérémonie du thé nécessite invariablement du thé en feuilles ou en poudre, des pains de sucre et de la menthe fraîche. Elle s’effectue après chaque repas et en cours de journée selon les envies, mais est toujours synonyme de convivialité. Le thé est préparé dans une théière – bered – et servi dans de petits verres décorés ou non, à l’image de ce service, assorti d’un porte-verre en fer forgé, fruit de la longue tradition artisanale marocaine.

2 commentaires

  1. Continuez par la, c’est un plaisir de vous suivre.

  2. Un travail d orfevre, merci pour ce bon plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.. Les champs obligatoires sont marqués *

*